isamu noguchi

Tout est sculpture. Je considère tout matériau, toute idée qui prend vie librement dans l'espace comme une sculpture.

Signature Isamu Noguchi Sentou

1904 

Naissance à Los Angeles

1927

Séjour à Paris dans l’atelier de Brancusi

1935-36

Début collaboration avec la chorégraphe Martha Graham

1944

Coffee table

1946

Freefrom sofa

1951

Lampes Akari

1952

Tea cup & saucer

1954-55

Dining Table

1957

Prismatic Table

1968

Exposition au Whitney Museum. Publication de son autobiographie (A sculptor’s World)

1988

Décès à New York

Isamu Noguchi

Isamu Noguchi est né à Los Angeles en 1904 de Yone Noguchi, poète japonais et de Léonie Glimour, écrivaine américaine. Il débute son travail de sculpteur à Paris dans l’atelier de Brancusi où il rencontre notamment Alberto Giacometti. En 1932, il s’installe à New York, travaillant alors essentiellement comme sculpteur mais concevant également des espaces publics, du mobilier et des luminaires.

Sa vie est alors rythmée de voyages et de réalisations entre l’Europe, l’Asie et l’Amérique. En 1983, il fonde un musée regroupant ses sculptures à Long Island. Isamu Noguchi disparaît en 1988.

« En 1951, alors que je me rendais à Hiroshima où je devais présenter les croquis de deux ponts destinés au Parc de la Paix, je fis une halte dans la ville de Gifu pour contempler quelques cormorans qui pêchaient. C’est alors que le maire de cette ville me pria de trouver un moyen de moderniser leur « chochin », des lampions traditionnels servant de décorations. De cette visite impromptue est née l’ « Akari » – qui veut dire la lumière en japonais – et qui est maintenant universellement reconnu comme une forme d’art à part entière. »

Les caractéristiques de l’Akari sont intimement liées aux matériaux utilisés. En effet, le papier washi, fabriqué artisanalement à partir de l’écorce interne du mûrier, diffuse la lumière de façon remarquable. 

Aussi, le higo, ossature en bambou, se plie et se déforme à volonté. La fragilité et la légèreté sont les qualités inhérentes aux lampes « Akari » qui semblent se déplier et s’épanouir, au-delà d’un monde matériel. Les lampes Akari crées par Isamu Noguchi entre 1951 et 1986, sont de véritables sculptures de lumière.

Pierre Romanet pour Sentou signe en 1991 avec la Fondation Noguchi à New York un contrat d’exclusivité de distribution et de représentation en France des luminaires Akari, marquant ainsi une étape décisive dans l’histoire de la société. 

En 2002 et 2012, Sentou a organisé deux expositions Noguchi dans ses galeries parisiennes, rééditant à cette occasions de nombreux modèles. Cette collaboration est toujours aussi importante pour Sentou qui continue à distribuer l’ensemble de la collection Akari.

Quelques oeuvres emblématiques

Dans l'E-Shop

Panier
Retour haut de page